Moïra

23,00

Auteur : John C. Patrick

ISBN : 978-2-918406-34-1

Date de publication : Décembre 2013

Nombre de pages : 432

Format : 14 x 20,5

Genre : Roman d’espionnage

Un homme politique influent confie à Philippe Reuben, ancien Jedburgh, capitaine dans une unité parachutiste en Indochine, la tâche de démasquer les responsables d’une filière de prostitution située en Afrique du Nord alimentant des maisons closes clandestines en métropole. Ébranlé dans ses convictions profondes du fait de ses liens étroits avec les services secrets, confronté aux événements tragiques de la guerre d’Algérie, sa traque le conduira jusqu’à Dallas lors d’une journée funeste de novembre 1963.

Reuben devra faire face à des choix cruels tout en restant fidèle aux amitiés forgées dans les combats de la Résistance et de la guerre d’Indochine.

Une plongée en apnée dans les méandres de la guerre d’Algérie, au travers d’épisodes peu connus du grand public, instigués par ces hommes de l’ombre qui font vraiment l’Histoire.

1er volet de la Tétralogie 1954/1974 : Mensonges et désillusions

 

Revue de Presse

Ouest France : […] Ce livre participe à cette recherche de vérité, avec en prime, le suspense d’un vrai policier très bien écrit.

K-Libre : […] John C. Patrick continue son chemin dans un genre mutant, quelque part entre le polar, l’espionnage et le roman historique — en effet puisque l’action de ce roman se déroule au du siècle dernier, on peut parler de roman historique. Sur une base de polar, […] l’auteur brasse une véritable fresque qui va de l’Algérie des années 1950 jusqu’à un certain jour à Dallas. Dans ce petit monde, la politique politichienne comme la grande politique ne cessent de s’interpénétrer avec un souffle assez impressionnant, mêlant des années entières d’histoire en restant toujours ancré dans la réalité… Thomas Bauduret

Les polars de MiKa : … On ressent toute la passion qu’a l’auteur pour l’histoire. Il cherche toutes les anecdotes les plus incroyables pour nous intéresser et ça fonctionne. Il intègre également ses personnages dans des situations qui ont réellement existé et les fait côtoyer des personnages qui ont également été présents dans ces moments. On est donc pleinement plongé dans ce roman tant il nous fascine et nous ébahit en dévoilant ces faces cachées de l’histoire. Le réel et l’imaginaire s’imbriquent parfaitement. Moïra met en avant les hommes de l’ombre qui ont fait cette histoire telle que nous la connaissons, l’histoire qui est la nôtre. C’est un savant mélange d’action, d’histoire et de contre-espionnage, et c’est peut-être ce qui se fait de mieux dans le genre en France, alors profitez-en !

Unwalkers : MOÏRA de John C Patrick coup de boule de décembre, Kyklos éditions bien sur !

John C Patrick vient de faire le travail qu’a fait Ellroy pour sa dernière trilogie pour la période française des années 50 et 60 richement documenté on va passer à travers les histoires avec le capitaine Reuben, l’Algérie française, le retour de Gaulle, l’OAS, la Cagoule, Salan, Massu et autres. On replonge dans une histoire pas si lointaine, et c’est affolant la somme d’histoires qu’on apprend. […] Mais ne vous méprenez pas ce n’est pas un livre d’histoire, c’est avant tout un livre d’action pure qui nous aide a comprendre une époque. Pas de manichéisme comme le rabâche l’auteur, un pan d’histoire de folie qu’il est important de connaître car il façonnera la France d’aujourd’hui
Énorme livre donc de 430 pages, qu finira à Dallas. Devinez quand ?…..

 

Amazon *****  Cassiopée : « La fin sera triste, et le présent est à la hauteur… »

Vous connaissez « les trois singes de la sagesse » ? « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire » ? C’est parfois beaucoup plus simple de faire comme si. Âmes sensibles s’abstenir, John C. Patrick frappe fort et nous décille les yeux… et ça fait mal….

C’est sur une dizaine d’années (de 1955 à 1964) que le roman « Moïra » (le destin, celui qu’on ne choisit pas) se déroule, avec une intrigue complète dans laquelle nous entraîne John C. Patrick. [  ] L’auteur captive le lecteur avec une écriture fluide, mais complète et très informée. Si on n’est pas historien (ou intéressé par le passé), les découvertes sont nombreuses et on se prend à vouloir en savoir plus et à faire des recherches. Le vrai et l’imaginaire sont habilement mêlés sans perturber celui ou celle qui lit. Les actes dont il parle sont loin de faire partie des connaissances de tout un chacun et on se demande combien de non-dits contient notre Histoire. C’est tellement plus facile de faire comme les trois singes…..
On redécouvre l’Algérie des années 50 et 60, la bataille d’Alger, les opposants au pouvoir algérien mais pas seulement, cela n’est que le point de départ…
Le vocabulaire emprunté à l’armée ou à la politique utilise assez fréquemment de nombreux sigles (FM : fusil mitrailleur, ALN : Armée de libération nationale (qui luttait contre les français en Algérie) etc…mais ce n’est pas gênant. J’ai trouvé très bien fait que les périodes évoquées le soient sans jugement, sans parti pris. Les différents protagonistes échangent leurs opinions, notamment sur le rôle du Général de Gaulles mais ils se respectent la plupart du temps. La conversation entre Reuben et un de ses amis sur le mouvement d’émancipation des peuples colonisés est ouverte et intéressante. Espionnage, enquête, armée « Si l’armée intervient, elle perd son âme… », indépendants, civils, militaires, hommes et femmes passionnés, croyant en leurs idées, prêts à tout pour les faire vivre, se croisent, s’entrecroisent, se retrouvent, se perdent de vue mais toujours vivent sous nos yeux ….Tous ces individus sont « palpables », crédibles et s’intègrent parfaitement dans cette grande fresque historique. Quelquefois, une référence littéraire ou poétique aide à la compréhension du propos.

Avoir du plaisir de lecture peut de temps à autre être douloureux. C’est ce qu’il s’est passé avec cette œuvre magistrale, c’est un coup de cœur, un de ceux qui vous laisse pantelant, qui vous marque au fer rouge pour longtemps et qui ne vous laisse pas indemne…..
Attendez-vous à être bousculés, étonnés, surpris mais aussi scotchés aux pages ….
Les romanciers américains qui font dans le noir n’ont qu’à bien se tenir, il y a aussi du lourd sur le marché français…

Amazon ****  Nisa Lectures : John C. Patrick nous livre une intrigue complexe, où l’histoire, la politique, l’espionnage et le contre espionnage ont la part belle. [  ]  J’ai énormément appris, sur cette guerre mais surtout sur ces hommes de l’ombre, admirés et craints à la fois.
L’auteur a réussi son pari, construire un roman passionnant sur des épisodes méconnus (et de prime abord peu accessibles au grand public) de l’Histoire.
Je finirais par une citation, à la toute fin qui semblerait incongrue partout sauf dans Moïra: « N’importe quel individu peut se transformer en instrument. »

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Moïra”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…