Vingt ans l'an quarante
Michel Wyn

 

Isbn : 978-2-918406-15-0

Janvier 2011 - 276 pages - 19

Ils ont vingt ans, ils sont étudiants et ils s'aiment.
Mais c'est la guerre, les Allemands occupent Paris.
Alors eux, les étudiants, les amants, veulent combattre. Ils vont s'engager, même s'il faut soutenir la Milice, même s'il faut faire semblant.
Ce sont des audaces qui se paient au prix fort...

Noël et Clotilde, je vous connais. J'ai vécu ce temps avec vous. J'ai dans l'oreille le claquement sec des semelles de bois, dans l’oeil le déploiement en corolle de vos robes légères dans les pédalées dominicales. Il y avait la guerre, bien sûr. Mais surtout l'amour et la faim. La peur de mourir et aussi la peur de survivre et d'en avoir honte... Jean Cosmos

Michel Wyn, avec une sensibilité et une vitalité qui ne lui ont jamais fait défaut tout au long de son parcours de réalisateur, nous livre, avec son premier roman Vingt ans l'an quarante, une page ambiguë de notre histoire.

 

AVANT-PROPOS DE JEAN COSMOS

 

Midi Libre - Entretien (2/10/11)

Mag : Michel Wyn passe au roman. [...] Visuelle, l’écriture de Michel Wyn est, de fait, très cinématographique. [...] Et ferait, c’est certain, un excellent film ou téléfilm ! ■ M.F.G. (11/3/11)  Interview

PRIMA (Juin 2011) Le top 5 du mois

Elements (avril-juin 2011) : ... Il y a quelque chose de stendhalien dans le personnage, et aussi dans l'écriture. [...] le tableau de la France occupée est d'une finesse rare et montre à quel point les choses étaient complexes... (M.M.) Lire l'article

Egalement en vente

Amazon.fr

Fnac.com

Autres points de vente

 

 

 

Recension presse

Dossier de Presse

 

 

Partage Lecture

Michel Wyn s’est concentré plus particulièrement sur les derniers mois de l’occupation, à partir de 1943 [...]
Pour ce faire, l’auteur s’est largement appuyé sur des réalités historiques validées, et a su reconstituer
les décors, les costumes, les expressions, les ambiances telles que les témoins de l’époque les ont vécus. Un sens du détail, sans doute dû à sa formation de cinéaste, qui donne à ce roman une véritable authenticité à la vie de ses personnages, y compris à ceux figurant en second plan. (Kely, 30/1/11)

Voilà la période troublée qu’a connu le pays durant ces années, et que l’auteur avec une plume alerte a su mettre en évidence, pour en faire un livre à la fois léger, car très facile et agréable à lire, et à la fois profond dans l’analyse des sentiments ambigus que peuvent ressentir des jeunes gens projetés dans un conflit qui finalement les dépasse. (Mimi, 30/1/11)

Une très belle histoire d'amour, l'innocence de deux jeunes gens face à la guerre, qui aura de terribles conséquences. [...] L'auteur a su nous décrire les horreurs de la guerre et plus particulièrement, les rafles, les tortures commises par la milice. Tout ceci avec une grande délicatesse (Malo, 30/1/11)

L’écriture, tendant vers l’oralité et très visuelle, [...] conférant au roman le rythme haletant et saccadé qui épouse l’avancée irréfléchie des protagonistes.
Cette lecture [...] pose quelques questions justes sur l’engagement, ses enjeux et les choix éclairés qu’il exige. (Mina, 31/1/11)

Un livre intéressant sur l'engagement en temps de guerre, les choix faits et les conséquences que ces choix peuvent impliquer... (Yaki, 31/1/11)

J'ai beaucoup aimé la narration au présent qui donne au récit une force solidement ancrée ainsi que le style de Michel Wyn. C'est un style simple, sans prétention mais d'une grande richesse. On ne tourne pas autour du pot, les choses sont dites comme elles sont purement et simplement. (Le coin littéraire, 1/2/11)

Un livre que l’on a du mal à lâcher une fois la première page ouverte.
La première originalité de l’auteur est le choix de la position des personnages principaux qui permet au lecteur un regard inédit, très humain et nous place devant cette terrible question : Qu’aurais je fais à sa place ? (Takac, 1/2/11)

Un excellent roman dont l'ambiance change radicalement au fil des pages. Un texte très vivant qui donne à réfléchir sur le double visage des gens, plus gris que blancs ou noirs pour la plupart. L'échec d'une entreprise individuelle qui engage la réflexion sur l'indulgence... (Véronique M., 13/2/11)

C’est un livre touchant et poignant. Une très belle découverte. Michel Wyn écrit sur un thème difficile mais avec une écriture légère. Légère mais terriblement prenante lors de certaines scènes. (Voyager-en-lecture, 3/2/11)

J'ai apprécié le fait que l'auteur évoque cette terrible période avec simplicité, mais marquante, c'est tellement bien écrit et les personnages sont tellement attachants qu'on a envie de savoir ce qu'il va leur arriver. Michel Wyn a su trouver les bons mots, nous faire ressentir certaines émotions qui sont incroyables... (Sidou 69, 4/2/11)

Une belle découverte, une fois encore, avec cette jolie histoire d'amour débutante sur fond de tragédie historique. (Lhoubi 49, 13/2/11)

 
Accueil Politique éditoriale
Auteurs
Où trouver nos livres Evénements Liens partenaires Contacts
Plan du site