Les gens sont méchants
Ricardo Salvador

 

Isbn : 978-2-918406-13-6

Novembre 2010 - 260 pages – 19

 

Egalement en vente

Amazon.fr

Fnac.com

Autres points de vente

Tous les couples traversent de mauvaises passes. Celui dont il est question dans ce roman n'en est déjà plus là. Les termes impasse, sans issue, cul-de-sac, voire coupe-gorge, seraient, en ce qui le concerne, plus appropriés...

Plutôt que de s'adresser à un conseiller conjugal ou de consulter un avocat, Hippolyte décide de régler le problème de manière directe et définitive.

Forcément, cela requiert quelques réglages, un plan précis et un scénario sans faille afin d'éviter tout démêlé avec la justice. Pas question pour lui de finir comme ces imbéciles imprévoyants, ces amateurs sans cervelle qui sèment des indices accablants sur les lieux de leurs crimes.

Mais sur le chemin du veuvage, Hippolyte ne s'attendait pas à croiser des gens vraiment méchants...

 

 

 

 

Pitch de l'auteur sur Livresque du Noir

Radio Primitive- L'invité de la semaine (17/01/11)

Petite bibliothèque primitive (15/1/11) : Cocorico rémois pour ce roman de Salavador, les gens sont méchants! A mi-chemin entre le polar et la caricature, entre le second et le troisième degré, il nous entraîne dans un univers hautement comique où les meurtriers sont des gars tout à fait plaisants et les chiens, d'infâmes petites boules jaunes qu'on envoie valser sur les commodes.

K-Libre: Un thème rétro, mais un premier roman avec une forte personnalité...

[...] ce roman a une voix, une véritable personnalité à travers ce récit d'humour noir à l'état pur... (Thomas Bauduret, 19/12/10)

L'hebdo du vendredi.com : Un livre drôlement méchant !

FNAC ***** : Tout simplement génial ! un vrai coup de coeur
Hilarant, grinçant, un style simple efficace assassin et surtout inédit. Le frisson allié à l'humour noir, c'est pas si souvent !!! A ne manquer sous aucun prétexte.

Recension Presse

Dossier de presse

Forum Pol'Art Noir : Je viens de terminer '"Les gens sont méchants" d'un dénommé Ricardo salvador, c'est à priori son 1er roman. [...] si tous les inconnus se mettent à écrire des polars aussi décalés, cyniques drôles et haletants que celui-là, je laisse tomber les classiques du genre. Sans parler du léger malaise que vous ressentez quand vous le fermez... [...] C'est une sorte de polar-thriller domestique qui se veut comique ou ironique en même temps, un mélange des genres inclassables, mais qui ne laisse pas indifférent et, compliment ultime, qui ne se prend pas au sérieux...

Partage Lecture

Kély (30/11/10) : Dès le prologue, l'auteur installe l'ambiance de ce roman, dans lequel, le lecteur se laisse immédiatement séduire par le cynisme cinglant de son personnage principal, Hippolyte. Une intrigue menée tambour battant, sans aucun temps long ou mort. [...] Ricardo Salvador ne se perd pas dans de longues descriptions, les détails sont pertinents et réellement au service de ce stratagème imaginé par Hippolyte. Il réussit à remporter l'adhésion de son lecteur sur les dessins d'Hippolyte et des moyens qu'il met en oeuvre pour en finir avec son calvaire quotidien. Le lecteur en vient à épouser les rancoeurs, le ras le bol... de cet homme. Il devient acteur, et en serait presque à le conseiller afin qu'aucun détail ne puisse le trahir.
La tonalité humoristique et caustique de l'écriture de ce roman fait penser à une sorte de "one man show". Un peu à la façon qu'aurait un artiste comique à décrire des situations dramatiques de manière drôle. Nous nous trouvons souvent face à des portraits à la limite de la caricature, mais sans excès et sans lourdeur, ni balourdise. Un petit clin d'oeil est fait au film culte "Brazil" lorsqu'il décrit le travail d'Hippolyte et l'inutilité totale de celui ci au sein d'une hiérarchisation des tâches dont personne n'est capable d'en connaître la finalité.
Le style est clair, fluide, avec un vocabulaire simple.
Ce sont sans doute le bon mariage et surtout le bon dosage de tous ces ingrédients qui conduisent le lecteur à ne pas vouloir refermer ce livre avant d'en connaitre le dénouement, et en font un livre à ne pas manquer.

Siana (5/12/10) : Je remets à l'auteur la médaille du plus grand manipulateur que je n'aie jamais rencontré jusqu'alors dans mes lectures...

Malo (6/12/10) : L'auteur a su nous plonger dans un univers "noir" tout en rajoutant une note d'humour. Il invite le lecteur à s'impliquer et c'est réussi. L'écriture est fluide et claire. Un auteur que j'ai découvert. Je ne manquerais pas son prochain roman.

Safran (29/12/10) : J'ai passé un pur moment de lecture, et certains passages m'ont vraiment fait rire.

Carole (26/12/10) : Un roman qui, j’oserai dire, « sort de l’ordinaire ». Histoire passionnante et autant que cela puisse paraître, pleine d’humour. Je conseille la lecture de ce livre, rapide, entraînant et surprenant.

 
Accueil Politique éditoriale
Auteurs
Où trouver nos livres Evénements Liens partenaires Contacts
Plan du site